Achaïra n°192 l’émission radio du lundi 6 mars 2017

Le Cercle libertaire Jean-Barrué vous présente l’émission Achaïra n° 192 du lundi 6 mars 2017

 

Salut à toi camarade. Salut à toi fidèle auditeur, fidèle auditrice d’Achaïra. Bienvenu sur « La Clé des ondes » la radio associative bordelaise qui se mouille pour qu’il fasse beau.

Saches que tu peux d’ores et déjà réécouter Achaïra sur le podcast de l’émission en cliquant ici.

Sommaire de l’émission Achaïra n° 192 du lundi 6 mars 2017

20h00 – générique – (sur fond musical Fela) – Esméralda, Bruno et Philaud

20h03 – sommaire de l’émission – Philaud

Salut c’est Philaud, vous êtes bien sur Achaïra, c’est la 192éme édition aujourd’hui et nous sommes ensemble, avec Esméralda, Progrès, Thierry et Laurent, de nouveau aux manettes de l’émission. Cette édition aura à nouveau été réalisée sur le fil du rasoir.

Vous retrouverez bien sûr la chronique d’André la chronique de la désobéissance sur le boycott, l’éphéméride et l’agenda de mars, nous conclurons cette émission par de longs extraits de la conférence organisée par le collectif libertaire de gironde avec Mark Bray, venue parler de son travail sur le mouvement Occupy Wall Street.

Mais tout d’abord, nous commençons avec nos invités venus du Vénézuela Thierry DERONNE et Jesus REYES ACEVEDO.

Le climat de troubles électoralistes qui occupent le pays ne nous aura visiblement pas inspiré.

20h05 Virgule sonore (jingle invité)

20h05– L’invité, 40 min

L’éducation au documentaire au Vénézuela, festival Amérique latine

20h45 Coupure musicale – 3 min

20h48 Virgule sonore (jingle chronique désobéissance)

20h48 – La chronique de la désobéissance – André (téléphone)

« Le boycott » – 7 min

20h55 Virgule sonore (jingle éphéméride)


20h55
– L’éphéméride anarchiste – 5 min

21h00 Virgule sonore (jingle agenda)

21h00 – Agenda militant (sur fond musical Ska reggae hip hop de Skatalites) 7 min

21h07 Virgule sonore (jingle Achaïra

21h08 Virgule sonore (jingle débat d’actu)

21h08 – Soirée avec Mark Bray le 18 février 2017 – 54 min (enregistrement)

Conférence à l’athénée libertaire – traduction Damian

22h02 – On se dit au revoir. (Sur fond musical Soul jazz orchestra-insurrection)

L’émission touche à sa fin, c’était la 192éme d’Achaïra. L’animation a été assurée par Esméralda, Progrès, Thierry et moi-même. Et un très grand merci à nos invités, Thierry DERONNE et Jesus REYES ACEVEDO et à Laurent aux manettes de l’émission.

A bientôt dans les mobilisations, les luttes, la vie-quoi !

Vous pouvez retrouver l’émission soit en redif le vendredi qui succède le direct et cela à midi, ou en podcast sur le www.lacdo.org dans la rubrique « Programme » puis cliquez sur « Achaïra », ainsi que sur les sites du cercle http://cerclelibertairejb33.wordpress.com et http://cerclelibertairejb33.free.fr en plus le programme sera détaillée et vous aurez les liens sur les chroniques écrites.

La prochaine d’Achaïra ce sera probablement le Lundi 3 avril 2017 à 20h00 toujours sur la clé des ondes 90.10.

Alors d’ici là portez vos luttes avec conviction et détermination.

22h05 – Fin de l’émission

Ephéméride anarchiste de mars

Le 1er mars 1906, sortie à New York du premier numéro de la revue mensuelle Mother Earth (Terre Mère) qui paraît sur 64 pages. Cette publication anarchiste dédiée aux sciences sociales et à la littérature est animée par Emma Goldman

Le 1er mars 1929, sortie à Bordeaux du premier numéro de Lucifer, organe de la pensée libre et de culture individuelle, journal animé par Aristide Lapeyre.

Le 2 mars 1974, mort de Salvador Puig Antich, militant et activiste anarchiste du MIL, garrotté à l’âge de 24 ans dans la prison Model de Barcelone.

Le 3 mars 1756, naissance de William Godwin, auteur de l’Enquête sur la justice politique, œuvre qui contient les principales bases politiques et économiques de l’idéal libertaire. Sa première compagne, Mary Wollstonecraf, publie quant à elle, en 1792, Revendication des droits des femmes, mais meurt en donnant naissance à sa fille, Mary, qui deviendra la compagne du poète Percy Shelley. Mary Shelley est l’auteure de Frankenstein.

Le 9 mars 1883, à Paris, une manifestation de « sans-travail », d’abord dispersée par la police, réussit néanmoins à défiler. Sur son trajet, plusieurs boulangeries sont pillées et de violents affrontements ont lieu avec les forces de l’ordre. Louise Michel, drapeau noir en tête et Émile Pouget, à l’initiative de cette manifestation,sont arrêtés et poursuivis pour « excitation au pillage ». Ils seront condamnés à 6 et 8 ans de prison.

En mars 1956, sortie à Paris du premier numéro de la revue Noir et Rouge, édité par un groupe issu de la scission de la Fédération anarchiste, puis de la Fédération communiste libertaire. Christian Lagant, le responsable, la fera paraître jusqu’en juin 1970.

Le 15 mars 1830, naissance d’Élisée Reclus à Sainte-Foy-la-Grande.

Le 17 et 18 mars 1921, la commune de Kronstadt succombe sous les coups de l’Armée rouge qui s’empare de la ville et des forts après de sanglants combats. Les communistes, maîtres de la ville, continueront à fusillés des centaines de prisonniers ou de blessés.

Le 18 mars 1871, début de la Commune de Paris.

Le 18 mars 1882, lors d’un meeting salle Favié à Paris, Louise Michel, désirant se dissocier des socialistes autoritaires et parlementaristes, se prononce sans ambiguïté pour l’adoption du drapeau noir par les anarchistes.

« Plus de drapeau rouge, mouillé du sang de nos soldats. J’arborerai le drapeau noir, portant le deuil de nos morts et de nos illusions. »

Le 22 mars 1968, à la cité universitaire de Nanterre, le mouvement contestataire étudiant dit du « 22 mars » occupe les locaux. C’est le début…

Le 23 mars 1974, mort d’Aristide Lapeyre à Bordeaux.

Il était né le 31 janvier 1899. Adolescent, il fréquente la Ruche de Sébastien Faure. Conférencier anarchiste, il soutient la « synthèse anarchiste » qui regroupe individualistes, anarcho-syndicalistes et communistes libertaires, synthèse que certains nommeront l’« anarchisme sans adjectif ». Militant activement pour la limitation des naissances, Aristide est poursuivi par la justice, en 1935, lors de « l’affaire des stérilisés de Bordeaux ».

En 1936, il prend part à la révolution espagnole, se chargeant du bureau de propagande de la CNTFAI, puis il crée le journal Espagne Antifasciste qui deviendra L’Espagne nouvelle et dont André Prudhommeaux sera le rédacteur.

Le 23 mars 2000, à Londres, la haute cour de justice rejette la requête du gouvernement travailliste de Blair qui exigeait la fermeture de l’école libre de Summerhill (fondée en 1921, par A.S. Neill). Les libres enfants de Summerhill, en occupant le tribunal et en refusant le contrôle de l’État sur leur école (inspections, cours obligatoires, etc.), ont convaincu le juge de leur bon droit à s’opposer aux injonctions de l’État.

SharePARTAGER
Ce contenu a été publié dans Achaïra, Sommaire. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *