Achaïra n° 124 du jeudi 26 janvier 2012

Retrouver ici, Achaïra n° 124, l’émission du cercle libertaire Jean-Barrué du jeudi 26 janvier 2012 de 21h à 23h.Au sommaire, vous pourrez retrouver :

– La « chronique de la désobéissance » n° 53 d’André : «Tout est à tous», André nous invite à revisiter ces questions que se posait Kropotkine ;

– Formation de cadres chez Orange France Telecom par un formateur issu du GIGN et diplômé du FBI ! La guerre de classe qu’on vous dit : c’est les patrons qui la méne tambour battant pour faire rendre gorge aux exploités, par Philaud  ;

– Alain commente la pratique d’exclusion d’une certaine « gauche » contre les personnels des crèches ou assistantes maternelles, contre le port du foulard sous prétexte de laïcité ;

– Philaud nous présente le film « Les Nouveaux Chiens de Garde » qu’il a vu dans le cadre du programme départemental Clin d’œil ;

– Alain réfléchit sur la manifestation du Caire et la persistance du mouvement place Tahrir ;

– Mikey présente la chronique quart d’économie avec la situation de la Grèce;

– Alain relie la situation grecque à la mort de Théo Angelopoulos ;

– De quoi s’inquiéter encore avec Clinatec à Grenoble, par Alain ;

– Santé en Danger : le secteur optionnel par Mikey ;

– Le Monde Libertaire, l’hebdo dans les kiosques et la version gratuite, par Alain ;

– La leçon « raisonnable » n°13 de Philaud, avec le support de l’ouvrage de Normand Baillargeon « Manuel d’autodéfense intellectuelle » : Statistiques et Probabilités ;

– Fin de la censure de Copwatch Nord Ile de France, par Alain ;

– Censure du Net et arrestation du site Megaupload, par Philaud ;

– « Le gouter des généraux » de Boris Vian, par Denis ;

– Agenda

SharePARTAGER
Ce contenu a été publié dans Achaïra, Sommaire. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.