Achaïra n° 200 : notre agenda militant – mars 2018 – partie grecque

Agenda militant, social et culturel – Achaïra n° 200 du lundi 5 mars 2018

Spécial actualité et solidarité grecque Samedi 10 mars 2018, par Vassilis

Mobilisation de soutien au squatt de Thessalonique attaqué par les néonazis

Vassilis nous raconte cette histoire du nord de la Grèce, celle du squat Libertatia, des attaques fascistes qu’il a subi et de l’appel à solidarité pour le reconstruire :

« Bonsoir à toutes/tous et merci pour l’invitation,

Aujourd’hui je vais vous parler d’un sujet qui fait, depuis 2 mois, polémique en Grèce.

Le sujet concerne la reconnaissance du pays de Macédoine du coté grec.

Pour des raisons géopolitiques (avoir un meilleur contrôle sur la péninsule balkanique), l’OTAN (Organisation du Traité de l’Atlantique du Nord) veut inclure le pays de Macédoine comme pays-membre.
De plus, des intérêts opposants s’expriment par une partie de la classe bourgeoise grecque, qui prétend ne pas accepter la reconnaissance du pays voisin avec un nom qui contient le terme « macédoine ».
L’état grec, étant déjà pays-membre de l’OTAN, met son veto pour que le pays de Macédoine ne puisse pas entrer dans l’OTAN.

Ainsi depuis 1992, plusieurs partis politiques et groupes nationalistes et fascistes grecs ont construit leur carrière politique sous le slogan :  »la Macédoine est grecque ».

En 2018, des négociations entre l’OTAN et les gouvernements grec et macédonien ont à nouveau eu lieu dans l’objectif de trouver une  »solution /nom ».
Dans ce contexte, des rassemblements nationalistes à Thessalonique et à Athènes se sont produits, respectivement le 21 janvier et le 4 février, organisés par des partis et des groupes nationalistes, fascistes, des ex-militaires et des associations chrétiennes de Grèce et de l’étranger.

De l’autre côté le mouvement anarchiste/antifasciste, en s’opposant à cette rhétorique nationaliste et en promouvant l’internationalisme, appelle à une contre-manifestation au même moment que le rassemblement nationaliste.

Pendant ce rassemblement nationaliste à Thessalonique, un groupe de 60 fachos -sortant de ce rassemblement- trouve l’occasion d’attaquer et mettre le feu entièrement au squat de Libertatia, un espace libre et autogéré avec une de plus grandes bibliothèque politiques dans la ville de Thessalonique. Tout au long de cette attaque, les flics ont « couvert » les fachos. Il faut bien noter qu’une telle attaque ne pourrait jamais être réalisée en dehors de ce contexte. D’une part tous et toutes les camarades de Libertatia étaient à la contre-manifestation pendant l’attaque, ayant en face les fachos et les flics. D’autre part le rassemblement nationaliste a donné la légitimité sociale et l’espace public nécessaires pour que ce groupe puisse attaquer le squat.

C’est ainsi que les camarades de Libertatia ont pris la décision de reconstruire le bâtiment (qui a été entièrement détruit). Une campagne de solidarité internationaliste a été lancée en Grèce et à l’étranger avec des interventions aux espaces publics, mini-manifestations de quartier, interventions au spray sur les murs etc. On invite tous et toutes qui sont intéressé(e)s à la grande manifestation centrale de cette campagne, qui aura lieu à Thessalonique le 10 mars sous le slogan :

 »Contre le nationalisme, le fascisme, les états, le capital et la guerre, seule solution la solidarité internationaliste ».

De plus, pour les personnes et les groupes qui souhaitent soutenir politiquement ou économiquement le squat de Libertatia, des camarades en Autriche ont crée un blog de soutenance qui contient des informations sur le squat, des actions de solidarité et des moyens de soutenir financièrement le squat.
On peut retrouver ce blog sur l’adresse suivante :

https://rebuildlibertatia.noblogs.org/« 

SharePARTAGER
Ce contenu a été publié dans Achaïra, Actualités, Agenda militant, International, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.