Achaïra n° 199 : notre agenda militant – février 2018

Agenda militant – Achaïra n° 199 du lundi 5 février 2018

Samedi 3 février 2018, à 16h,

Manifestation de soutien d’Afrin

Place de la Bourse – face au consulat américain

Chers amis du peuple kurde nous centre de la communauté démocratique kurdes de Bordeaux avons organisé une manifestation pour dire STOP aux massacres des kurdes À Afrin et demander l’arrêt immédiat de la sale guerre menée par Erdogan. Samedi 3 février les kurdes seront dans la rue partout dans le monde. A Bordeaux nous attendons votre présence à nos côtés samedi 3 février à 16h départ place de la Bourse. Vive la résistance d’Afin, vive la solidarité des peuples. Amicalement.

Manifestations annoncées souvent la veille pour le lendemain. Regardez Demosphere pour les prochains rendez-vous en soutien aux populations massacrées à Afrin.

Mardi 6 février 2018, de 18h à 19h,

« Contre le projet BAHIA » rassemblement devant Robert-Piqué

351 rte Toulouse, 33882 VILLENAVE D ORNON

La secrétaire d’état aux armées, madame Geneviève DARRIEUSSECQ est en visite à Bagatelle, sur le projet BAHIA. Nous avions espéré être reçus en audience, les Renseignements Généraux devant transmettre la demande pour le moment nous n’avons aucune réponse. Aussi nous proposons que tous ceux qui sont disponibles soient ce lundi 5 février présents à 9h devant le portail de Bagatelle avec du « matériel » pour faire du bruit et des tracts pour distribuer. Nous prendrons des décisions sur place

Le secrétariat du Comité Robert Picqué

Mercredi 7 février 2018, à 19h,

« Informatique ou libertés ? » (Conférence gesticulée) avec Lunar

Bar La Tencha, 22, quai de la Monnaie – 33800 Bordeaux

Conférence gesticulée : informatique ou libertés ?

En une trentaine d’années, les technologies numériques se sont invitées dans tous les aspects de nos vies. Travailler, s’informer, jouer, vivre ses amitiés, se soigner, consommer, ou encore se révolter… autant d’activités qui passent dorénavant par l’usage d’ordinateurs. Pourtant, quel contrôle avons-nous vraiment sur ses machines devenues omniprésentes ? À qui facilitent-elles vraiment la vie ?

Lunar né en même temps que les premiers ordinateurs domestiques, utilise son expérience technique et militante pour analyser les forces politiques à l’œuvre dans le développement du monde numérique. Car derrière l’apparente complexité de la technique se cache des dominations contre lesquelles nous pouvons heureusement nous organiser.

Le mercredi 7 février 2018 de 19:00 à 21:30
La Tencha
22 Quai de la Monnaie, 33800 Bordeaux

Jeudi 8 février 2018, à 11h00

Comme vous le savez certainement, il se joue un conflit au CHU de Bordeaux qui dure depuis le 7 décembre 2017 et qui continue aujourd’hui. Le mouvement social c’est durci au fur et à mesure que la direction du CHU a choisi le pourrissement du conflit en fermant le dialogue.

Certains collègues ont alors pris l’entièreté de leur droit de grève en se déclarant grévistes à la dernière minute.

La direction a alors décidé de taper sur un de ces grévistes en contestant ce droit et en occultant leur responsabilité dans la méthode d’assignation.

Il se trouve que ce collègue soignant aux tableaux de services exemplaires travaillant au CHU de Bordeaux depuis plus de 25 ans, est aussi membre du bureau SUD Santé Sociaux.

Gilbert a été convoqué pour un entretien disciplinaire le 8 février.

Cette répression syndicale ciblée sur un des militants les plus actif de cette lutte n’est pas innocente. La direction veut intimider les agents et amoindrir le mouvement.

Quand ils attaquent un des nôtres, c’est nous tous qu’ils attaquent !

Ne nous laissons pas faire. Stop à la répression syndicale ! Stop à la répression des luttes sociales !

Toutes et tous en soutien à Gilbert le JEUDI 8 FEVRIER à 11H00 devant la direction générale du CHU de Bordeaux à Talence (12 rue Dubernat).

Barbecue de lutte organisé pour le soutien.

Cette plancha sous forme d’auberge espagnole sera aussi l’occasion de fêter nos deux mois de conflit chères-chers collègues et camarades !!

Jeudi 8 février 2018, à 14h00

Nous vous écrivons concernant la répression anti-syndicale sur la Plateforme Colis (PFC) de Bègles.

=> Rappel de la situation

La Poste a convoqué trois militants SUD PTT à des entretiens préalables à licenciement. Elle leur reproche d’avoir « introduit de l’alcool sur le site » et « d’en avoir consommé ». Un autre militant du même site mais travaillant en journée a lui aussi été sanctionné dans une autre affaire. La sanction étant bien inférieure (avertissement) nous allons nous concentrer sur les trois camarades les plus violemment frappés par la boite.

  • Les seuls éléments à charge sont des témoignages de cadres (manager et cadres sup) qui affirment avoir vue une bouteille d’alcool sur la table de pause, et avoir vu des personnes assises autour de cette table. Rien d’autre.
  • La Poste est dans l’incapacité de déterminer qui a amené cette bouteille, et si qui que ce soit en a consommé. De plus, la bouteille est restée sur la table, la direction ne l’a pas récupéré, n’a pas demandé aux agents de passer un test de dépistage d’alcoolémie et les a même laissé finir leur vacation (ils conduisent des engins de caristes).
  • Il y avait une dizaine de personnes assises autour de la table, seuls les 3 militants SUD PTT sont menacés de sanctions.
  • Un autre agent était menacé aussi (il est fonctionnaire). Cet agent est depuis resté à son domicile et parle de suicide. Le CHSCT a fait une alerte et la médecine du travail l’a pris en charge. L’agent refuse d’être défendu par une organisation syndicale.

Donc, sans aucune preuve, sans aucun élément matériel ni même sans aucun témoignage accréditant les accusations (« faire rentrer de l’alcool sur le site » et « en consommer »), La Poste tente de les licencier.

=> Les dernières actualités

Notre fédération et l’Inspection du Travail prévenues, La Poste commence a avoir des retours de bâtons. La situation était trop scandaleuse, le lundi 29 janvier nous apprenons que La Poste viens de changer son fusil d’épaule. Les agents reçoivent leur convocation pour la CCP (commission disciplinaire interne à La Poste) et nous constatons que la direction transforme la sanction en 3 mois de mise à pied pour chacun des agents.

On pourrait se dire que nous avons évité le pire, mais cela reste profondément injuste compte tenu de la situation. Les agents sont accusés de faits qu’ils n’ont pas commis. La Poste ne produit aucune preuve et les témoignages ne confirment même pas les accusations. Rien ne justifie une sanction, que ce soit d’un point de vue légal ou moral.

Les 3 agents passent donc en commission de discipline interne le 9 février à la direction à Mériadeck.

Nous vous invitons donc tous et toutes à un [
rassemblement de soutien aux syndicalistes de la PFC de
Bègles et contre la
répression syndicale ] à partir de 14h au 52 rue Georges Bonnac, devant l’entrée de la direction.

Notre invitation s’adresse aussi bien aux individu.e.s qu’aux syndicats, structures, collectifs….

Et bien entendus, les syndicalistes particulièrement visé.e.s par la répression, notamment chez FORD, à l’Inspection du Travail ou encore au CHU sont invité.e.s à venir prendre la parole et témoigner de leurs expériences.

=> L’affaire dans l’affaire

L’un des syndicalistes est membre du CHSCT depuis le 2 janvier 2018. Il est donc théoriquement salarié protégé.

Seulement, La Poste conteste son mandatement par le syndicat (à La Poste nous fonctionnons encore sur un système de mandatement par les organisations syndicales) et attaque SUD PTT au tribunal. La Poste prétend que SUD PTT a nommé ce camarade au CHSCT seulement pour le protéger des sanctions disciplinaires. Or, le courrier pour informer les agents de leur entretien préalable a licenciement est parti le 5 janvier, soit plusieurs jours après son mandatement et alors que personne ne pouvait présager que des camarades seraient les cibles de sanctions.

Les seuls éléments que La Poste produit devant la justice sont :

  • un témoignage du délégué CFDT qui dit que pour lui, l’ancien membre est toujours en activité au CHSCT. Mais finalement ce délégué s’est rétracté car sa déclaration devait rester interne et la boite n’a jamais demandé à l’intéressé l’autorisation de verser son témoignage au dossier.
  • le militant mandaté au CHSCT est prétendument novice dans ses activités syndicales. Sauf que les dirigeants actuels font mine de ne pas savoir, mais il était délégué pendant plusieurs années pour la CGT il y a quelques temps de ça, sur le même site. Qui plus est, il est régulièrement détaché (à La Poste les détachements sont attribués par le syndicat, ils ne sont pas liés à un mandat) et la direction est destinataire de ces demandes de détachement SUD PTT à chaque fois. Enfin, il est souvent en grève sur des préavis de grève déposés par SUD PTT sur des revendications locales comme interprofessionnelles (exemples : loi travail 1 et 2)

De notre coté, on a tous les éléments du mandatement en main, dont la lettre recommandée avec accusé de réception. Nous avons aussi plusieurs témoignages qui attestent que l’ancien membre du CHSCT pour SUD PTT n’avait ce mandat que de façon temporaire et qu’il cherchait depuis plusieurs mois un militant pour le remplacer à cette fonction (il assume déjà d’autres mandat dont celui de Conseiller du Salarié).

Ce procès est purement politique car La Poste voulait à la base le faire dé-mandater par la justice pour que l’Inspection du Travail ne puisse pas s’opposer a son licenciement. Sauf que depuis ils ont changé la sanction en 3 mois de mise a pied et que en la matière, l’IT n’a pas à être consultée.

Mais ils vont quand même jusqu’au bout, pour faire peur, pour faire taire.

Le procès aura lieu au tribunal d’instance rue Lecoq le 8 février à 14h, soit la veille de la commission disciplinaire.

SUD Santé organise justement un rassemblement ce jour là à 11h devant la direction générale du CHU, rue Dubernat à Talence. Nous proposons donc de profiter du calendrier pour former une convergence des luttes contre la répression syndicale. Nous viendrons donc au rassemblement du CHU et proposons aux camarades de venir ensuite à un rassemblement devant le Tribunal d’Instance rue Lecoq à 14h.

JEUDI 8 FEVRIER : RASSEMBLEMENT MILITANT CONTRE LA RÉPRESSION A LA POSTE A 14H AU TRIBUNAL D’INSTANCE RUE LECOQ A BORDEAUX – ANNULEE

Jeudi 8 février 2018, à 19h00

Rencontre-discussion avec Marylin Videau autour de son livre « Garde à vue »

Le Samovar – 18 rue Camille Sauvageau – Bordeaux (Saint Michel)

Le jeudi 8 février 2018

Pouvoir, économie, et capitalisme 4

Avec Mathieu Montalban, Maître de conférences en Sciences Economiques, Université de Bordeaux

Les deux dernières séances porteront sur l’analyse concrète des institutions essentielles du rapport capitaliste, qui peut s’appréhender comme un pouvoir : la propriété privée, le marché, le rapport salarial, la monnaie, l’entreprise et l’Etat. On s’inspirera des travaux de la Théorie de la Régulation, qui mettent en avant l’évolution des rapports de force pour comprendre les transformations du capitalisme, ce qui rejoint alors un certain nombre des propositions de Marx.

IV. Capitalisme, pouvoir et institutions (2) : les conséquences de l’appréhension du capital comme pouvoir ou le retour du refoulé marxiste
A. Transformations du capitalisme, blocs hégémoniques et crises politiques : l’analyse des transformations du capitalisme par les compromis et les rapports de force
B. Formes et diversité du capitalisme et formes des rapports de pouvoir

Le jeudi 8 février 2018 de 19:00 à 21:00
Amphi Denucé – Université Bordeaux Victoire

Vendredi 9 février 2018, à 14h00

VENDREDI 9 FEVRIER : RASSEMBLEMENT CONTRE LA RÉPRESSION A LA POSTE A 14H DEVANT LA DIRECTION DE LA POSTE A BORDEAUX MERIADECK

Samedi 10 février 2018, à 5h30

Bus pour la fête à Notre Dame Des Landes

Relais parc station Tram Arts et Métiers – Talence

RAPPEL URGENT : LE BUS POUR NDDL ON Y VA 🌞

Départ 5h30 samedi 10 février du parc-relais tram Arts et Métiers (campus Talence, face à biblio)

• place de parking en extérieur possible et 1er tram venant de Bx centre

• arrivée à NDDL vers 11h marche à pied jusqu’à lieu de rdv (lieu-dit Gourbi, vers La Paquelais, puis marche collective jusqu’à la ferme de Bellevue 15h début concerts vers 17h

• 19 h retour à pied vers le village de NDDL

• départ vers 20h pour une arrivée vers 1h30 du matin dimanche

Le prix est de 35€/pers aller-retour pour un minimum de 40 personnes qui s’engagent, le chèque sera à libeller à l’ordre d’EELV pour des raisons juridiques, Coalition Climat n’ayant pas le statut d’asso.

Inscription avec adresse mail et numéro de téléphone portable uniquement à l’adresse suivante :

coalitionclimat33
-Samedi 24 Février à 19h : Concert de soutien aux sans-papier.es – Prix Libre
Avec Justin(e) (Punk rock – Nantes qui vient de sortir son 5ème album) + The Attendants (punk rock, aussi, avec des vrais bouts de justin(e) dedans)
https://justinepunkrock.bandcamp.com/
https://theattendants.bandcamp.com/
Il nous parait essentiel de pouvoir affirmer notre solidarité avec toutes Sans Papier.es dans une perspective de solidarité de classe. Les Sans Papier.es ne sont pas nos ennemi.es mais bien les Etats et les capitalistes, à l’origine des guerres et des oppressions.
Illes ont 3 ans, 10 ans ou bien sont adultes, seul.es ou bien parents avec leurs enfants. Illes ont fui la mort dans leur pays et aujourd’hui ici à Bordeaux et ailleurs en France, illes tombent malades, crèvent la dalle ou meurent en silence à deux pas de chez nous.
Les discours et déclarations humanistes ne suffisent plus aujourd’hui. Il y a urgence à refuser cette situation.
Alors nous sommes quelque un.es mais trop peu, à dire non, nous ne serons pas complices de cette politique de l’état français.
Alors nous sommes quelque un.es, mais trop peu, à avoir décidé d’organiser la solidarité. Partout où nous voyons un squat ou des migrant.es à la rue nous leur apportons à manger, leur procurons un endroit où se poser, prendre une douche, leur filons des fringues.
Les besoins sont énormes.
La solidarité n’a pas de frontière.
Contre le fascisme la solidarité est une arme.
Orga : Groupe Anarchiste Bordelais et O.C.T (Ovaires et Contre Tout)

Le mardi 27 février 2018

L’égalité, ça (se) compte !

Avec Claudy Vouhé

L’égalité, ça (se) compte ! Exemple d’une recherche-action sur la gouvernance budgétaire locale au Sénégal par Claudy Vouhé, membre et co-fondatrice de Genre en Action, formatrice et experte en genre et développement

Le mardi 27 février 2018 de 19:00 à 21:00
Amphi Denucé, Université Bordeaux Victoire

Le jeudi 1er mars 2018

La liberté d’expression

Avec Mathias Delori, chercheur Sciences-Po Bordeaux

Les attentats contre la rédaction de Charlie Hebdo de janvier 2015 ont suscité une réaction curieuse. D’un côté, des millions de Français sont descendus dans les rues pour défendre la « liberté d’expression ». D’un autre côté, le gouvernement a pris toute une série de mesures restreignant la liberté d’expression – durcissement de la loi interdisant l’apologie du terrorisme, mise en place de l’état d’urgence, etc. – sans que personne, ou presque, ne relève la contradiction. Cette présentation part de ce fait de quasi actualité pour tenter de répondre aux questions suivantes : la liberté d’expression peut-elle être totale ? Est-elle plus grande dans un Etat laïque/sécularisé que dans une théocratie ? La France est-elle, encore, un état de droit ?

Le jeudi 1er mars 2018 de 19:00 à 21:00
Amphi Denucé – Université Bordeaux Victoire
-Vendredi 2 Mars à 19h30 : Rencontre, débat
avec Aude Vidal autour du livre Égologie : Écologie, individualisme et course au bonheur, paru aux éditions Le monde à l’envers.
Développement personnel, habitats groupés, jardins partagés… : face au désastre capitaliste, l’écologie se présente comme une réponse globale et positive, un changement de rapport au monde appuyé par des gestes au quotidien. Comme dans la fable du colibri, « chacun fait sa part ».
Mais en considérant la société comme un agrégat d’individus, et le changement social comme une somme de gestes individuels, cette vision de l’écologie ne succombe-t-elle pas à la logique libérale dominante, signant le triomphe de l’individualisme ?
Orga : Librairie du Muguet

Le jeudi 8 mars 2018

Emotions et guerres

Avec Mathias Delori, chercheur Sciences-Po Bordeaux

Les émotions jouent un rôle central dans la guerre, et ce de deux manières. Elles sont, d’abord, un moteur de la violence. C’est évident si l’on pense aux émotions « négatives » comme la haine, la colère ou le désir de vengeance. Elles sont aussi un objet de la stratégie militaire comme quand un groupe politique ou un Etat décide de faire usage de la violence pour générer des sentiments de peur ou de terreur. La présentation passe en revue ces deux modalités de la relation émotions/guerres au cours du XXe siècle. Cela nous conduira, notamment, à nous poser les questions suivantes : les émotions négatives sont-elles le seul moteur de la violence ? Le « terrorisme » – entendu comme la stratégie consistant à faire usage de la violence pour terroriser les populations – est-il une stratégie efficace ? Est-il vrai que les occidentaux ne pratiquent plus, aujourd’hui, cette stratégie ?

Le jeudi 8 mars 2018 de 19:00 à 21:00
Amphi Denucé – Université Bordeaux Victoire

Le jeudi 15 mars 2018

Palestine, Israël, de quels pouvoirs s’agit-il ?

Avec André Rosevègue, de l’association UJFP (Union Juive Française pour la Paix)

Palestine-Israël, le plus vieux conflit colonial en cours. Comment sur ce territoire de l’Empire ottoman est né un peuple palestinien ? Comment Israël, un Etat sans frontières définies, a pu naître d’un mouvement politique minoritaire, le sionisme, adoubé par l’impérialisme britannique puis par la « communauté internationale » après la Shoah ? Que peut vouloir dire la formule « Etat juif et démocratique » ? Aujourd’hui, que peut signifier la reconnaissance par de nombreux Etats de l’Etat de Palestine visiblement sans pouvoir ? Quelles sont les spécificités du pouvoir israélien ?
Le jeudi 15 mars 2018 de 19:00 à 21:00
Amphi Denucé – Université Bordeaux Victoire

– Jeudi 22 Mars à 19h :
Ciné-club blues avec le film Antones, home of blues (vostfr – 92’ 53’’)
Antone’s, le club mythique d’Austin,Texas fondé le 15 juillet 1975 par Clifford Antone. Ce film retrace pendant plus 1h30 cette aventure musicale. Des interviews, des extraits de spectacle : BB King, Buddy Guy, Muddy Waters, Albert Collins, Stevie Ray Vaughn…et bien d’autres encore !
Orga : Bordeaux Blues

-Mercredi 28 Mars à 19h : Concert – 5e
Avec Angry Skeletons (Garage punk from Danemark) + Big Meufs (Punk Rock – Bdx) + Jet Reaction (Punk – Reformation des Flying Over- Bdx)
Co-Orga : Comité Défaite / Adrenalin Fix Music

-Jeudi 29 Mars à 19h30 : conférence gesticulée – A quoi rêvent les Robots, ? Par Philippe Cazeneuve, 1h30 – Prix libre
« L’actualité de la robotique et de l’Intelligence artificielle apporte chaque semaine de nouveaux sujets de débats : la voiture sans chauffeur, la livraison par des drones, les chatbots et les assistants personnels, le travail du consommateur, les systèmes de prévision ou de décision construits sur des masses de données collectées à notre insu, le statut juridique de la « personne électronique » …

A quoi ressemblera travail de demain ? Une société robotisée est-elle forcément une société déshumanisée ? L’inquiétude face à ses mutations à venir est-elle un truc de vieux cons ? » réservation conseillée :
reservationgesticulee33
https://savoirenactes.info/humanite-robot-avenir/
Orga : Université populaire de Bordeaux

Récapitulatif Athénée libertaire – 7 rue du Muguet 33000 Bordeaux
http://www.atheneelibertaire.net/
Salut, on a fait un programme.
Et on oublie pas que la Librairie du muguet est ouverte le mercredi et le samedi de 15h à 19h.

-Jeudi 1er Février à 19h : Concert de soutien (against termite !) à l’athénée libertaire. – Prix Libre
Avec Cartouche (Punk rock qu’on ne présente plus) + DJ pedro

Pourquoi un soutien?
Lors d’une séance de ménage nous avons pu remarquer une trace fraiche d’un passage de termites de l’ordre des blattoptères sur l’ensemble de l’immeuble. La douloureuse va être dure à avaler, alors avant de payer la facture on organise des concerts pour provisionner. On vous tient au courant du chantier.
Orga : Athénée Libertaire

-Samedi 24 Février à 19h : Concert de soutien aux sans-papier.es – Prix Libre
Avec Justin(e) (Punk rock – Nantes qui vient de sortir son 5ème album) + The Attendants (punk rock, aussi, avec des vrais bouts de justin(e) dedans)
https://justinepunkrock.bandcamp.com/
https://theattendants.bandcamp.com/
Il nous parait essentiel de pouvoir affirmer notre solidarité avec tou·tes Sans Papier.es dans une perspective de solidarité de classe. Les Sans Papier.es ne sont pas nos ennemi.es mais bien les Etats et les capitalistes, à l’origine des guerres et des oppressions.
Illes ont 3 ans, 10 ans ou bien sont adultes, seul.es ou bien parents avec leurs enfants. Illes ont fui la mort dans leur pays et aujourd’hui ici à Bordeaux et ailleurs en France, illes tombent malades, crèvent la dalle ou meurent en silence à deux pas de chez nous.
Les discours et déclarations humanistes ne suffisent plus aujourd’hui.
Il y a urgence à refuser cette situation.
Alors nous sommes quelque un.es mais trop peu, à dire non, nous ne serons pas complices de cette politique de l’état français.
Alors nous sommes quelque un.es, mais trop peu, à avoir décidé d’organiser la solidarité. Partout où nous voyons un squat ou des migrant.es à la rue nous leur apportons à manger, leur procurons un endroit où se poser, prendre une douche, leur filons des fringues.
Les besoins sont énormes.
La solidarité n’a pas de frontière.
Contre le fascisme la solidarité est une arme.
Orga : Groupe Anarchiste Bordelais et O.C.T (Ovaires et Contre Tout)

-Vendredi 2 Mars à 19h30 : Rencontre, débat avec Aude Vidal autour du livre Égologie : Écologie, individualisme et course au bonheur, paru aux éditions Le monde à l’envers.
Développement personnel, habitats groupés, jardins partagés… : face au désastre capitaliste, l’écologie se présente comme une réponse globale et positive, un changement de rapport au monde appuyé par des gestes au quotidien. Comme dans la fable du colibri, « chacun fait sa part ».
Mais en considérant la société comme un agrégat d’individus, et le changement social comme une somme de gestes individuels, cette vision de l’écologie ne succombe-t-elle pas à la logique libérale dominante, signant le triomphe de l’individualisme ?
Orga : Librairie du Muguet

-Samedi 22 Mars à 19h : Ciné-club blues avec le film Antones, home of blues (vostfr – 92’ 53’’)
Antone’s, le club mythique d’Austin,Texas fondé le 15 juillet 1975 par Clifford Antone. Ce film retrace pendans plus 1h30 cette aventure musicale. Des interviews, des extraits de spectacle : BB King, Buddy Guy, Muddy Waters, Albert Collins, Stevie Ray Vaughn…et bien d’autres encore !
Orga : Bordeaux Blues

-Mercredi 28 Mars à 19h : Concert – 5e
Avec Angry Skeletons (Garage punk from Danemark) + Big Meufs (Punk Rock – Bdx) + Jet Reaction (Punk – Reformation des Flying Over- Bdx)
Co-Orga : Comité Défaite / Adrenalin Fix Music

-Jeudi 29 Mars à 19h30 : conférence gesticulée – A quoi rêvent les Robots, ? Par Philippe Cazeneuve, 1h30 – Prix libre
« L’actualité de la robotique et de l’Intelligence artificielle apporte chaque semaine de nouveaux sujets de débats : la voiture sans chauffeur, la livraison par des drones, les chatbots et les assistants personnels, le travail du consommateur, les systèmes de prévision ou de décision construits sur des masses de données collectées à notre insu, le statut juridique de la « personne électronique » …
A quoi ressemblera travail de demain ? Une société robotisée est-elle forcément une société déshumanisée ? L’inquiétude face à ses mutations à venir est-elle un truc de vieux cons ? » reservation conseillé : reservationgesticulee33
https://savoirenactes.info/humanite-robot-avenir/
Orga : Université populaire de Bordeaux

SharePARTAGER
Ce contenu a été publié dans Achaïra, Agenda militant. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.