Achaïra n°190 l’émission radio du lundi 2 janvier 2017 – spécial procès « faucheur de chaises »

Le Cercle libertaire Jean-Barrué vous présente l’émission Achaïra n° 190 du lundi 2 janvier 2017

Spécial procès de Jon Palais, « Faucheur de chaises »

Salut à toi camarade. Salut à toi fidèle auditeur, fidèle auditrice d’Achaïra. Bienvenu sur « La Clé des ondes » la radio associative bordelaise qui se mouille pour qu’il fasse beau.

Saches que tu peux d’ores et déjà réécouter Achaïra sur le podcast de l’émission en cliquant ici.

Sommaire de l’émission Achaïra n° 190 du lundi 2 janvier 2017

20h00 – générique – (sur fond musical Fela) – Esméralda, Bruno et Philaud

20h01 – éditorial de l’émission – Philaud

Salut, c’est Philaud, vous êtes bien sur Achaïra, c’est la 190éme édition aujourd’hui, je suis accompagné pour cette émission de camarades du cercle libertaire Jean-Barrué, Esméralda, Progrès, Germain, Adrien, Mika et à la technique, de notre ami Mika.

Pour cette nouvelle émission, nous aurons un éditorial brillant et plein de paillettes.

Il y a cent ans commençait la « petite révolution ». Nous aurons dix mois pour y revenir.

Pour cette émission, le sujet principal sera le procès d’un « faucheur de chaises ». En 2015, des centaines de citoyens ont réquisitionné des chaises dans des banques pour dénoncer leur rôle dans le système de l’évasion fiscale. 40 actions ont été menées toutes en plein jour de manière non violente et à visage découvert. Le 9 janvier aura lieu à Dax le premier procès d’un de ces faucheurs de chaises, Jon Palais des Landes et du Pays basque risque 5 ans de prisons pour vol en réunion pour une plainte de la BNP, la banque française qui a le plus de filiales dans les paradis fiscaux.

En première partie, nous entendrons Hervé Mazure, un membre du comité de soutien local qui nous parlera du soutien qui sera organisé ce jour-là par un collectif d’organisations qui tentera de transformer ce procès en un procès des paradis fiscaux. Le procès et le soutien auront lieu à Dax, ce lundi 9 janvier après-midi.

Ensuite, André reviendra sur « Le cœur libertaire de Lyon» avec la suite de sa chronique de la désobéissance. Il nous ramènera en 1869 à Lyon, avec la grève des ovalistes, travailleuses de la soie. Il s’appuie pour sa chronique d’aujourd’hui sur 4 ouvrages.

Puis suivra la chronique de Docteur G. avec une anthropologie de la guerre.

Nous continuerons avec quelques dates clés de notre histoire avec l’éphéméride de janvier, une occasion de retrouver des idées pour construire dès aujourd’hui un autre futur comme nous y invitera un agenda militant avec quelques rendez-vous.

En deuxième partie, nous écouterons Jon Palais, le militant de Bizi!, poursuivi dans le procès des faucheurs de chaises, nous parler de l’action qui a été mené, de ses retombées, du choix de cette forme nouvelle, du choix du recours à l’action non-violente, dans le cadre de la COP21 comme dans ce cas de contestation de l’évasion fiscale. Nous lui demanderons s‘il s’agit d’une critique pragmatique du capitalisme ou simplement de ses excès. Il nous dira aussi comment il aborde ce procès.

En toute fin d’émission, nous reviendrons sur l’agenda militant si tous les rendez-vous ne vous ont pas été donnés.

20h10 Virgule sonore (jingle le débat d’actu)

20h10 – Entretien avec Hervè Mazure sur la manifestation de soutien au faucheur de chaises – partie 1

Partie 1 : présentation du soutien et du collectif d’organisations pour la journée du 9 janvier –15 min

Bonsoir Hervé, peux-tu nous dire comment vous en êtes arrivés à vous regrouper sur Dax pour organiser ce soutien au procès du faucheur de chaises, Jon Palais, que nous recevrons à 21h15, procès que vous avez décidé de transformer en procès de l’évasion fiscale ?

20h25 Coupure musicale – 3 min –

Flash 1 : Nous rappelons que la France mène la guerre en particulier en Afrique et au Moyen-Orient.

Flash 2 : En cas d’intervention policière et/ou de début des travaux sur la ZAD de Notre-Dame-des-Landes, rendez-vous le soir même à 19h place de la Victoire à Bordeaux

Flash 3 : vous écoutez Achaïra, l’émission du cercle libertaire Jean-Barrué, le premier lundi de chaque mois sur la Clé des Ondes.

20h30 – Entretien avec Hervè Mazure sur la manifestation de soutien au faucheur de chaises – partie 2

Partie 2 : le déroulé de la journée et manifestation du 9 janvier- 15 min

Comment va s’organiser cette journée ? Pour celles et ceux qui voudront nous rejoindre à Dax, Hervé, peux-tu nous dire ce qu’il faut savoir, rendez-vous, déroulé ?

20h45 Coupure musicale – 3 min –

20h48 Virgule sonore (jingle invité)

20h48 – La chronique du Docteur G. – Germain

« Anthropologie de la guerre » – 8 min

20h56 Virgule sonore (jingle Achaïra)

Flash 1 : Nous rappelons que la France mène la guerre en particulier en Afrique et au Moyen-Orient.

Flash 2 : En cas d’intervention policière et/ou de début des travaux sur la ZAD de Notre-Dame-des-Landes, rendez-vous le soir même à 19h place de la Victoire à Bordeaux.

20h58 Coupure musicale – 2 min

21h00 Virgule sonore (jingle désobéissance)

21h00 – La chronique de la désobéissance – André (enregistrement)

« Lyon libertaire : les grêveuses magnifiques, les ovalistes » – 8 min

21h08 Coupure musicale – 2 min

21h10 Virgule sonore (jingle éphéméride)

21h10 – L’éphéméride anarchiste – 10 min (voir plus bas)

 

21h20 Virgule sonore (jingle débat d’actu)

21h20 – Entretien avec Jon Palais, faucheur de chaises, en procès le 9 janvier 2017

La mobilisation contre l’évasion fiscale- 15 min

Comment s’est organisée cette mobilisation ? Comment en es-tu arrivé à te trouver poursuivi ? Comment abordes-tu ce procès ?

21h50 Virgule sonore (jingle agenda)

21h50 – Agenda militant (sur fond musical Ska reggae hip hop de Skatalites) – 9 min

21h59 – On se dit au revoir. (Sur fond musical Soul jazz orchestra-insurrection)

L’émission touche à sa fin, c’était la 190éme d’Achaïra. A la préparation nous remercions Anita et André. Enfin, l’animation a été réalisée par Esméralda, Progrès, Mika, Germain, Adrien et moi-même. Et un très grand merci à Mika qui a assuré aux manettes de l’émission.

Flash 1 : Nous rappelons que la France mène la guerre en particulier en Afrique et au Moyen-Orient.

Flash 2 : En cas d’intervention policière et/ou de début des travaux sur la ZAD de Notre-Dame-des-Landes, rendez-vous le soir même à 19h place de la Victoire à Bordeaux

Flash 3 : vous écoutiez Achaïra, l’émission du cercle libertaire Jean-Barrué, le premier lundi de chaque mois sur la Clé des Ondes.

Vous pouvez retrouver l’émission soit en redif le vendredi qui succède le direct et cela à midi, ou en podcast sur le www.lacdo.org dans la rubrique « Programme » puis cliquez sur « Achaïra », ainsi que sur le site du cercle http://cerclelibertairejb33.wordpress.com en plus le programme sera détaillée et vous aurez les liens sur les chroniques écrites.

La prochaine d’Achaïra ce sera probablement le Lundi 6 février 2017 à 20h00 toujours sur la clé des ondes 90.10.

Alors d’ici là portez vos luttes avec conviction et détermination.

22h00 – Fin de l’émission.

Ephéméride de janvier

Le 1er janvier 1911, ouverture à New York d’une École moderne fondée par l’association Ferrer, avec l’aide d’Emma Goldman et d’Alexandre Berkman. Elle éditera à partir de 1912 la revue Modern School magazine.

Le 1er janvier 1925, sortie à Paris de La Révolution prolétarienne. Créée par Pierre Monatte, cette revue, fidèle à l’esprit de la Charte d’Amiens,se tiendra à l’écart de l’influence des partis politiques comme des ingérences de l’État ou du patronat. La R P n’était pas spécifiquement anarchiste, y collaboreront cependant de nombreux compagnons.

Le 4 janvier 1945, en Sicile, Maria Occhipinti, enceinte de cinq mois, se couche devant les camions militaires qui viennent chercher les jeunes conscrits pour les incorporer dans la nouvelle armée. En quelques minutes, une manifestation se forme et entoure les militaires qui sont contraints de relâcher leurs recrues mais ripostent en tirant dans la foule, tuant un manifestant.C’est le début de la révolte ; trois jours durant des insurgés résisteront aux troupes gouvernementales. L’insurrection sera finalement écrasée dans le sang.

Le 6 janvier 1858, naissance de Sébastien Faure à Saint-Étienne.Figure importante de l’anarchisme français.Il fut séminariste avant d’être libre-penseur, et socialiste avant de devenir anarchiste. En 1895, avec Louise Michel, il fonde Le Libertaire.

Le 8 janvier 1883, à Lyon, lors du procès des 66, il est reproché aux accusés : « D’avoir […] été affiliés ou fait acte d’affiliation à une société internationale ayant pour but de provoquer à la suspension du travail, à l’abolition du droit de propriété, de la famille, de la patrie, de la religion et d’avoir ainsi commis un attentat contre la paix publique. »De très dures condamnations seront prononcées contre les inculpés : 4 à 5 ans de prison pour les « meneurs » Pierre Kropotkine, Émile Gautier, Joseph Bernard, Pierre Martin, etc.

Le 14 janvier 1921, naissance à New York de Murray Bookchin qui deviendra le théoricien de l’écologie sociale et du municipalisme libertaire. Les idées de Bookchin sont partiellement revendiquées par Abdullah Öcalan, un des fondateurs et dirigeant du Parti des travailleurs du Kurdistan.

Née le 24 janvier 1890 à Romans, l’anarchiste, pacifiste, néo-malthusienne et naturiste Jeanne Humbert mourra en 1986.Avec Eugène Humbert, elle animera le journal néo-malthusien Génération consciente. Le 5 novembre 1921, pour réprimer la propagande anti-nataliste, Jeanne et Eugène sont condamnés chacun à deux ans de prison.

Le 24 janvier 1978, mort de Robert Proix. Socialiste puis anarchiste et pacifiste, il est né au familistère de Guise (fondée par J.-B. Godin). Il fut l’ami d’Albert Camus et d’André Prudhommeaux (né comme lui au familistère). Il collaborera au journal Liberté, puis à l’Union pacifiste et au Monde libertaire, et soutiendra Louis Lecoin dans son action en faveur de l’objection de conscience.

Né le 31 janvier 1899, Aristide Lapeyre, militant à Bordeaux, était déjà un conférencier anarchiste reconnu lorsque, en 1928, il soutient la « synthèse anarchiste » de Sébastien Faure. En 1929, il crée un journal anticlérical Lucifer auquel succèdera La Révolte. Militant activement pour la limitation des naissances, il se fait stériliser par vasectomie par le docteur Norbert Bartosek. En 1935, il est inculpé lors de l’Affaire des stérilisés de Bordeaux. En 1936, pendant la révolution espagnole, il participe à la création du journal Espagne antifasciste qui deviendra Espagne nouvelle.

En octobre 1941, il sera pris en otage par les nazis manquant de peu d’être fusillé.

Il se battra pour le droit à l’avortement, n’hésitant pas à en pratiquer lui-même. Le 19 juin 1973, il est condamné à cinq ans de prison, suite au décès accidentel d’une patiente. Victime d’une hémiplégie, Aristide Lapeyre est libéré pour raison médicale, mais mourra peu de temps après, en 1974, à Bordeaux.

SharePARTAGER
Ce contenu a été publié dans Achaïra, Sommaire, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *