Achaïra n°189 l’émission radio du lundi 5 décembre 2016

Le Cercle libertaire Jean-Barrué vous présente l’émission Achaïra n° 189 du lundi 5 décembre 2016

Salut à toi camarade. Salut à toi fidèle auditeur, fidèle auditrice d’Achaïra. Bienvenu sur « La Clé des ondes » la radio associative bordelaise qui se mouille pour qu’il fasse beau.

Saches que tu peux d’ores et déjà réécouter Achaïra sur le podcast de l’émission en cliquant ici.

Sommaire de l’émission Achaïra n° 189 du lundi 5 décembre 2016

20h00 – générique – (sur fond musical Fela) – Esméralda, Bruno et Philaud

20h01 – éditorial de l’émission – Philaud

Salut, c’est Philaud, vous êtes bien sur Achaïra, c’est la 189éme édition aujourd’hui, je suis accompagné pour cette émission de camarades du cercle libertaire Jean-Barrué, Mika, Thierry et à la technique, de notre ami, Laurent.

Pour cette émission, alors que le débat public est à nouveau centré sur le jeu électoral et la quête du nouvel héraut qui mèneront des combats là où le quotidien se joue si peu, nous allons à nouveau porter notre regard sur les luttes et celles et ceux qui les mènent au quotidien sans hérauts, mais pas sans héroïsme. Lutte des migrant.e.s, lutte des travailleurs, résistances diverses autant que vitales, … ces luttes nous permettent de réaffirmer l’urgence pour chacune et chacun de reprendre notre vie en main sans Etat, sans Dieu, sans Maître, sans Capital, sans intermédiaires et sans tuteurs.

Nous aborderons une suite pratique aux entretiens avec Raymond Blet sur les migrants par l’appel à une manifestation pour soutenir l’accueil des migrants et migrantes en particulier en Gironde. Pour en parler, nous avons invité le collectif Pavé Brulant qui a pris l’initiative de proposer cette manifestation en réactions aux discours de haine qui se sont exprimés jusque dans la Gironde profonde à l’annonce de l’arrivée de quelques dizaines de migrants et migrantes. Un représentant de l’ASTI sera aussi avec nous pour parler du travail au quotidien de l’association pour aider et soutenir les immigrés avec d’autres associations.

C’était important pour le Cercle libertaire Jean-Barrué de s’associer à cette initiative et de la soutenir, parce que fondamentalement nous ne reconnaissons aucune des barrières qui se dressent entre les humains, que ce soient d’abord les frontières, mais aussi tous les rapports de domination qui ont nom, en l’occurrence, colonialisme, ou ses versions plus néo, racisme, dominations financières sur les ressources des pays originaires des migrations, ou encore guerres hier « coloniales pour porter la civilisation aux populations du tiers-monde », aujourd’hui « guerres pour apporter la démocratie et faire respecter le droit international ». Nous reviendrons sans doute comme un leitmotiv plusieurs fois dans l’émission pour rappeler que la France est en guerre et qu’elle est sur de nombreux fronts de guerre en ce moment, même si cela ne perturbera sans doute pas les marchés de Noël ni les courses de fin d’année du citoyen français.

La France est toujours présente au Mali, depuis 2013, il faut attendre qu’un soldat français soit tué début novembre de cette année pour qu’on nous le rappelle brièvement. Regardons d’abord les opérations propres à la France, ce sont 3 500 soldats qui sont dans la bande sahélo-saharienne, 350 hommes en République Centrafricaine, 100 hommes dans le Golfe de Guinée, 1 000 militaires en Irak et Syrie, mais il faut aussi regarder les opérations au sein des forces de l’ONU avec 900 hommes au Liban et 270 hommes dans le Golfe d’Aden. Il y a aussi 4 900 hommes présents en Allemagne, Côte d’Ivoire, Djibouti, Emirats arabes unis, Gabon et Sénégal. Enfin, ce sont 8 100 militaires qui sont présents dans les territoires de l’Etat français hors métropole. Soit près de 20 000 militaires officiellement répartis sur la planète mais surtout autour de l’Afrique et du Moyen-Orient.

En deuxième partie Mika nous parlera d’une lutte victorieuse des ambulanciers et infirmiers du SMUR du CHU de Bordeaux, une lutte autonome qui s’est menée à certains moments contre les directives des syndicats confédérés qui voulaient arrêter la grève pour négocier. Les grévistes du SMUR ont choisi de suivre les conseils des syndicats qui leur conseillaient de battre le fer tant qu’il était chaud et de ne pas mener de négociations à froid. Ils ont aussi entendu qu’il fallait sortir la lutte des murs de l’entreprise et la portait sur l’espace publique. Cette tactique fut payante. Nous y reviendrons.

Nous reviendrons aussi plusieurs fois sur le rendez-vous en cas de tentative de reprendre la ZAD de Notre Dame des Landes, le rendez-vous est le soir même à 19h place de la Victoire et le lendemain devant la sous-préfecture de Langon, et décider des suites du soutien. Toujours unis, toujours solidaires.

Ensuite, André se penchera sur « Le cœur libertaire de Lyon» dans sa nouvelle chronique de la désobéissance. Il reviendra sur la fin du 19ème siècle à Lyon, avec les grèves dont la grève des ovalistes, travailleuses de la soie, sur la période dite de l’illégalisme anarchiste, la terreur noire, sa répression sauvage, et le changement de stratégie avec l’anarcho-syndicalisme. Il s’appuie pour sa chronique d’aujourd’hui sur 4 ouvrages.

En toute fin d’émission, nous nous retournerons sur quelques dates clés de notre histoire avec l’éphéméride de décembre, une occasion de retrouver des idées pour construire dès aujourd’hui un autre futur comme nous y invitera un agenda militant avec quelques rendez-vous.

20h10 Virgule sonore (jingle le débat d’actu)

20h10 – Entretien avec sur la manifestation bienvenue aux migrants – partie 1

Partie 1 : présentation des collectifs Pavé Brulant et ASTI et invités –10 min

Nous recevons ce soir, Lucy du collectif Pavé Brulant, Raymond Blet, de la Cabane Juridique et Frédéric Alfos de l’ASTI, bonsoir à vous trois, pouvez-vous chacun présenter brièvement votre collectif ?

20h20 Coupure musicale – 3 min –

Flash 1 : Nous rappelons que la France mène la guerre en particulier en Afrique et au Moyen-Orient.

Flash 2 : En cas d’intervention policière et/ou de début des travaux sur la ZAD, rendez-vous le soir même à 19h place de la Victoire à Bordeaux

Flash 3 : vous écoutez Achaïra, l’émission du cercle libertaire Jean-Barrué, le premier lundi de chaque mois sur la Clé des Ondes.

20h25 – Entretien avec sur la manifestation bienvenue aux migrants – partie 2

Partie 2 : la mobilisation du 10 décembre- 15 min

Comment est née, l’idée, la nécessité d’organiser une manifestation en soutien à l’accueil des migrant.e.s en Gironde ?

D’ailleurs, à ce jour, quelle est la situation de l’accueil des migrant.e.s en Gironde, avant le démantèlement de Calais et après ?

Quels sont les pays reconnus pour ne pas être reconduits à la frontière ? Et pour les personnes originaires des autres pays, comment se passe leur droit au séjour ?

Concernant les personnes venant de Calais, elles sont envoyées vers des CAO, Centre d’Accueil et d’Orientation, bien souvent dans des centres de vacances utilisés en été, que va-t-il se passer à l’issue de l’orientation ? Quelle est la durée prévue de cet accueil ? Que va-t-il se passer après ?

Pour revenir à la manifestation de samedi, quelles sont les suites prévues et les attentes du collectif ?

20h40 Coupure musicale – 3 min –

Flash 1 : Nous rappelons que la France mène la guerre en particulier en Afrique et au Moyen-Orient.

Flash 2 : En cas d’intervention policière et/ou de début des travaux sur la ZAD, rendez-vous le soir même à 19h place de la Victoire à Bordeaux

Flash 3 : vous écoutez Achaïra, l’émiiison du cercle libertaire Jean-Barrué, le premier lundi de chaque mois sur la Clé des Ondes.

20h45 – Entretien avec sur la manifestation bienvenue aux migrants – partie 3

Les débats – 20 min

Alors que l’histoire, voire la préhistoire de l’humanité est le fruit de migrations, il semble que nos sociétés qui veulent arrêter l’histoire, ont décidées que les migrations humaines étaient u problème. Peut-on revenir sur les différences que portent les mots réfugié.e et migrant.e ?

Quelles sont, au travers des témoignages que vous recevez, les principales causes à la migration ?

Colonialisme, Misère, Guerres, Remodelage du monde par une minorité d’Etats viennent en premier à l’esprit, qu’en est-il ?

Peut-on dire quelques mots sur les conditions de la migration, on parle du travail remarquable de l’Aquarius qui repêche les migrants en train de se noyer ? On imagine que cette migration n’est pas aisée ? Quelles sont les principales modalités de la migration ?

Au final, dans quelles conditions ces migrants sont-ils accueillis ? En Europe, en France ?

Si la migration est contrainte, le souhait du retour est envisageable, quelles sont les conditions pour l’exercice d’un droit au retour dans la dignité ?

Au final, pour chacune et chacun de nos auditeurs, quels sont les moyens d’agir ?

21h05 Coupure musicale – 3 min

Flash 1 : Nous rappelons que la France mène la guerre en particulier en Afrique et au Moyen-Orient.

Flash 2 : En cas d’intervention policière et/ou de début des travaux sur la ZAD, rendez-vous le soir même à 19h place de la Victoire à Bordeaux

Flash 3 : vous écoutez Achaïra, l’émission du cercle libertaire Jean-Barrué, le premier lundi de chaque mois sur la Clé des Ondes.

21h05 – Entretien avec sur la manifestation bienvenue aux migrants – partie 4

Conclusion : Les citations et les rendez-vous des invités – 5 min

21h10 Coupure musicale – 3 min

Flash 1 : Nous rappelons que la France mène la guerre en particulier en Afrique et au Moyen-Orient.

Flash 2 : En cas d’intervention policière et/ou de début des travaux sur la ZAD, rendez-vous le soir même à 19h place de la Victoire à Bordeaux

21h59 Virgule sonore (jingle Achaïra)

21h15 Virgule sonore (jingle débat d’actu)

21h15 – Retour sur la lutte des ambulanciers et infirmiers du SMUR du CHU Bordeaux

Une lutte indépendante des grandes confédérations et une lutte victorieuse – 18 min

Mika, tu as suivi pour nous ce conflit au SMUR du CHU de Bordeaux. Peux-tu nous dire ce qu’est le SMUR, ce qu’il fait et quels ont été les personnels qui se sont mis en mouvement ?

Quel a été l’élément déclencheur de ce mouvement ? On parle d’un accident ?

Quelles sont les revendications du personnel en lutte ? Pb d’effectifs insuffisants et demande de conserver le système actuel de roulement ?

Tu nous parles d’un personnel qui a des conditions de travail dures, en quoi cette dureté du travail a créé un mouvement dur, puissant et soudé ?

Pour porter ses revendications, le personnel s’est tourné vers les organisations syndicales du CHU. A quel moment les relations ont clashé avec elles ? Elles proposaient d’arrêter la lutte pour mener les négociations à froid ?

La grève menée par les seuls ambulanciers a été reprises par les infirmières du CHU en apprenant que les ambulanciers avaient obtenus la création des 2 emplois manquants ? Elles ont mené une forme originale de la grève puisqu’elles ont porté sur la place publique pour être visible des usagers ? Il y a eu un slogan percutant qui n’a pas plu à la direction, non ?

Enfin, la communication du conflit a pris un tour avec la création d’une gazette qui relatait quotidiennement le conflit ? Comment s’est-elle appelée ? Un beau slogan que ce « lutter, c’est créer » ?

Au final, quel est le bilan de ce mouvement d’actions et de grèves au CHU de Bordeaux ?

21h33 Coupure musicale – 3 min

Flash 1 : Nous rappelons que la France mène la guerre en particulier en Afrique et au Moyen-Orient.

Flash 2 : En cas d’intervention policière et/ou de début des travaux sur la ZAD, rendez-vous le soir même à 19h place de la Victoire à Bordeaux

Flash 3 : vous écoutez Achaïra, l’émission du cercle libertaire Jean-Barrué, le premier lundi de chaque mois sur la Clé des Ondes.

21h35 Virgule sonore (jingle désobéissance)

21h35 – La chronique de la désobéissance – André (enregistrement)

« Lyon libertaire » – 8 min

21h43 Coupure musicale – 2 min

21h45 Virgule sonore (jingle éphéméride)

21h45 – L’éphéméride anarchiste – 10 min

La citation d’Amedeo Bertolo, anarchiste italien décédé le 22 novembre 2016, « Laissons le pessimisme pour des temps meilleurs », avait été écrite en 1983

21h55 Virgule sonore (jingle agenda)

21h55 – Agenda militant (sur fond musical Ska reggae hip hop de Skatalites) – 4 min

Un mot de solidarité envers les librairies « Milles Babords » à Marseille et « La Plume Noire » à Lyon, attaquées l’une par une trentaine d’opposantes au débat et l’autre par un groupe d’une vingtaine de fascistes. Pour les deux appels à solidarité financières et morales.

21h59 – On se dit au revoir. (Sur fond musical Soul jazz orchestra-insurrection)

L’émission touche à sa fin, c’était la 189éme d’Achaïra. A la préparation nous remercions, Simon, Thomas, Anita et André. Enfin, l’animation a été réalisée avec nos invité-e-s, Lucy du collectif Pavé Brulant, Frédéric de l’Asti, Raymond de la Cabane Juridique, par Mika et moi-même. Et un très grand merci à Mika qui a assuré aux manettes de l’émission.

Flash 1 : Nous rappelons que la France mène la guerre en particulier en Afrique et au Moyen-Orient.

Flash 2 : En cas d’intervention policière et/ou de début des travaux sur la ZAD, rendez-vous le soir même à 19h place de la Victoire à Bordeaux

Flash 3 : vous écoutiez Achaïra, l’émission du cercle libertaire Jean-Barrué, le premier lundi de chaque mois sur la Clé des Ondes.

Vous pouvez retrouver l’émission soit en redif le vendredi qui succède le direct et cela à midi, ou en podcast sur le www.lacdo.org dans la rubrique « Programme » puis cliquez sur « Achaïra », ainsi que sur le site du cercle http://cerclelibertairejb33.wordpress.com en plus le programme sera détaillée et vous aurez les liens sur les chroniques écrites.

La prochaine d’Achaïra ce sera probablement le Lundi 2 janvier 2017 à 20h00 toujours sur la clé des ondes 90.10.

Alors d’ici là portez vos luttes avec conviction et détermination.

22h00 – Fin de l’émission.

Ephéméride de décembre : Lyon et la presse anarchiste

1/ Le 2 décembre 1839, naissance d’Edouard GUERDAT à Paris.
Militant et colporteur anarchiste.
En 1898 à Lille, il était le correspondant, pour la région Nord, du journal « Le Père Peinard » de Pouget. Colporteur de journaux, il recevait chaque semaine six cents numéros du « Libertaire » et du « Père Peinard  » qu’il vendait lors de ses déplacements dans les diverses localités qu’il visitait.
En 1900 en contact avec les compagnons de Lyon, il poursuit sa diffusion de la presse anarchiste et anticléricale dans les centres industriels du département de l’Ain.
Il est l’un des organisateurs de la tournée de conférences de Sébastien Faure en 1901.

2/ Le 9 décembre 1883, à Lyon premier numéro du journal « L’Emeute » Organe Anarchiste, hebdomadaire paraissant le dimanche. Il succède en fait aux journaux : « Le Droit Social« , « L’Etendard Révolutionnaire« , « La Lutte » puis le « Drapeau Noir » , victimes de la répression.
Avec l’acharnement des autorités à faire taire les anarchistes, « L’Emeute » n’aura que 7 numéros.
Mais « 
Le Défi » le remplacera, puis « L’Hydre Anarchiste » , « L’Alarme« , et encore « Le Droit Anarchique« puis « La Lutte sociale » qui clôt en 1886 la série de répression envers ces publications anarchistes lyonnaises qui portent toutes l’épigraphe : « Liberté – Egalité – Justice » .

3/ En décembre 1973, à Lyon premier numéro du magazine « I.R.L »Informations et Réflexions Libertaires », indépendant des organisations anarchistes existantes.

4/ Durant l’hiver 1997, sortie à Lyon du premier numéro de la revue de recherches et expressions anarchistes fractions.

Réfractions : deux milieux différents, une ligne brisée. Réfractions de la lumière ou de l’onde magnétique. Ce qui brise, ce qui est brisé.

Réfractions, différentes manières de ne pas se conformer et de briser l’uniformité de la pensée établie.

Réfraction et réfractaire ont une origine commune dans le latin classique.

37 numéros parus, à ce jour.

SharePARTAGER
Ce contenu a été publié dans Achaïra, Sommaire. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *