Presse : Violences policières à la fin d’un rassemblement en faveur du mariage pour tous

Bonjour,

Vous trouverez ci-joint et ci-dessous un communiqué de presse en rapport aux violences policières intolérables en marge d’un rassemblement pacifique en faveur du droit au mariage pour tous.

SUD-Etudiant Bordeaux

Contacts :
06.63.37.81.21
06.27.62.84.01

Violences policières suite à une manifestation en faveur du mariage pour tous et contre l’homophobie

Lundi 22 avril à Bordeaux, un rassemblement avait lieu place Pey-Berland pour défendre le droit de tous à se marier, pour dénoncer le climat lourd d’homophobie et des violences qui marquent le pays depuis plusieurs semaines. Cette manifestation se tenait face au rassemblement du « Printemps Français », regroupement d’organisations d’extrême-droite qui militent contre l’égalité et contre l’ouverture du droit au mariage pour tous. Ce face-à-face se déroulait sous forte présence policière.

A 20h, il y avait plus de 400 personnes présentes du côté des pro-mariage pour tous. A la fin de cette manifestation pacifique et festive, un cortège d’une petite centaine de personnes a commencé à se diriger vers le tram pour partir. Dans la continuité de l’esprit bon enfant dans lequel l’évènement avait commencé, quelques personnes ont voulu déposer un voile de marié(e) symbolique  sur la statue de Chaban-Delmas. Des policiers de la BAC ont alors arraché le voile et violemment poussé à terre deux jeunes filles en train de s’embrasser, en bousculant les personnes qui tentaient de calmer le jeu. Les policiers ont tenté d’embarquer une personne dans la foule, mais des individus se sont interposés. Après cet incident, toujours encadré par la police, le cortège a continué à avancer jusqu’au niveau du musée d’Aquitaine où il s’est dispersé dans le calme.

Plusieurs groupes de manifestants se sont dirigés dans des directions différentes. Plusieurs policiers de la BAC, accompagnés de trois voitures, ont alors suivi un groupe qui marchait vers le cours Pasteur, dans le seul but d’arrêter l’individu qu’ils avaient tenté d’interpeler plus tôt. La dizaine de personnes encore présentes avec lui ont essayé de s’interposer de manière pacifique face à cet acharnement injustifié, mais la seule réponse de la police a été la violence : chiens et coups de matraque. Les policiers ont alors arrêté de force ce manifestant, qui a lui aussi reçu des coups de matraque.

Ces violences sur des manifestants pacifiques sont inacceptables. A la veille du vote de la loi, nous avons montré que nous ne laisserions pas la rue à l’extrême-droite et aux homophobes, et nous l’avons fait dans le calme. Les seules violences sont venues de la police. Nous ne nous laisserons pas faire devant ces violences intolérables et nous irons s’il le faut jusqu’à déposer une plainte contre la BAC de Bordeaux. Ces violences ont été filmées par des manifestants présents.

La police ferait mieux de s’intéresser aux violences homophobes qui ne font que s’accroitre depuis plusieurs semaines, plutôt que de chercher à réprimer leurs « têtes de turcs » habituelles.

Nous ne laisserons passer ni les abus policiers ni les violences homophobes.

Contacts :
06.63.37.81.21
06.27.62.84.01
SUD-Etudiant Bordeaux
8, rue de la Course
c/o Solidaires 33
33000 Bordeaux
htt://sudetudiantbordeaux.over-blog.com

SharePARTAGER
Ce contenu a été publié dans Messages reçus. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.