Le président du Conseil de transition libyen

Le 5 mars dernier, le Conseil national de transition de la « République libyenne » s’est choisi Mustafa Mohammed Abdul Jalil comme président. C’est donc lui qui dirige officiellement la « Révolution » libyenne et qui reçoit les « personnalités » comme le grand philosophe ès média BHL et accessoirement émissaire de Sarkozy…
Dans la grande partie de poker menteur qui caractérise les relations internationales, la lutte des insurgés contre Kadhafi est présentée comme celle de la démocratie contre la tyrannie. Un zoom sur le leader choisi par les « révolutionnaires » s’avère instructif.
Ancien ministre de la Justice de Kadhafi, Mustafa Mohammed Abdul Jalil arbore sur le front un signe de reconnaissance : la « marque de prière » que seuls les musulmans ultra pieux peuvent se constituer par leur observance stricte de la prière, l’un des cinq piliers de l’islam. Comme le nez et le front doivent être bien posés sur le sol et que les « pieux » multiplient les prosternations, et ce, au moins cinq fois par jour, le frottement répété du front sur le tapis de prière produit cette marque sombre et calleuse qui atteste de la force et de la ferveur du pratiquant. Avec la barbe courte, elle  complète parfaitement le portrait du parfait croyant ou plutôt de celui qui veut apparaître comme tel : comme le conseillent certains sites islamiques, un tapis de prière en laine évite la constitution du cal alors que certains provoquent sa formation en disposant une pierre sur leur tapis… Tartuffe est-il traduit en arabe ?
Bref avec sa chéchia rouge, sa barbe mal taillée et sa marque de prière, Mustafa Mohammed Abdul Jalil porte l’uniforme des musulmans qui tiennent à afficher publiquement leur foi. Uniforme qui a dû échapper au grand « philosophe » mais qui n’augure rien de très positif pour le futur de la Libye « libérée ».
                                                                                                                                         Mato-Topé

SharePARTAGER
Ce contenu a été publié dans L'actu des luttes. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.