Arrêt immédiat du nucléaire ! Sortie immédiate du capitalisme !

 

Communiqué fédéral du 15 mars 2011

 

Comme si les conséquences du séisme qui vient de causer la mort de dizaines de milliers de personnes au Japon ne suffisaient pas, l’horreur nucléaire vient se surajouter à la désolation. Comme leurs homologues après les catastrophes de Three Mile Island, de Tchernobyl, les autorités japonaises ont choisi de minimiser l’importance du danger, sacrifiant ainsi aux intérêts présents du lobby nucléaire  la santé des générations futures. Combien d’autres événements du même ordre devront-ils se reproduire pour que cessent les mensonges ? Combien de cancers de la thyroïde tueront-ils les irradiés de mars 2011, et ceux qui les suivront ? Combien d’hectares de terres agricoles seront-ils contaminés pour des milliers d’années ? Combien de personnes devra-t-on déplacer, combien d’autres, trop pauvres, mourront-elles à petit feu sur place ?

Ainsi, les populations japonaises expérimentent les deux faces de la nocivité de l’énergie atomique : le traumatisme causé par le nucléaire militaire américain à la fin de la Seconde Guerre mondiale égale en horreur celui des conséquences prévisibles de l’accident de la centrale civile de Fukushima.

Pour la Fédération anarchiste, le nucléaire génère des sociétés fondées sur l’autoritarisme policier et dessaisit  les populations  du libre choix de leur mode de vie, de leur  façon de produire et d’utiliser l’énergie. Les Japonais y sont hostiles, tout comme une immense majorité des opinions publiques mondiales, il est donc plus que temps que s’étende à l’échelle globale la lutte contre les apprentis sorciers qui imposent l’atome à ceux qui n’en veulent pas. Les problèmes énergétiques ne peuvent se résoudre que par la disparition du système économique qui les engendre, qui fait que certains gaspillent l’énergie alors que d’autres en manquent cruellement. Seule une révolution sociale peut faire disparaître AREVA et ses protecteurs étatiques, seule une révolution sociale peut créer les conditions d’une utilisation autogérée plus rationnelle et plus sobre des ressources naturelles. La Fédération anarchiste continuera à œuvrer en ce sens.

Fédération anarchiste, le 15 mars 2011.

 

 

 

SharePARTAGER
Ce contenu a été publié dans Actualités, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.