Achaïra n° 128 du jeudi 22 mars 2012

Réécouter ici, Achaïra n° 128, l’émission du cercle libertaire Jean-Barrué du jeudi 22 mars 2012 de 21h à 22h45.

Au sommaire, vous pourrez retrouver :

– La « chronique de la désobéissance » n° 57 d’André : «Wobblies et hobos», André nous parle de la naissance du mouvement syndical aux États-Unis, aux origines des IWW (Travailleurs de l’Industrie et du Monde) ;

– Philaud nous conte l’action BDS [Boycott-Désinvestissement-Sanction] qui s’est passée dans un supermarché de la banlieue bordelaise à Lormont, action directe non-violente en solidarité avec les militants mis en procès pour avoir appeler au boycott des produits de la colonisation israélienne, le samedi 10 mars 2012 ; Vidéo de l’action et site avec communiqués

– Alain nous rappelle la chaine humaine qui s’est étalée sur les quais de Bordeaux dimanche 11 mars 2012, en mémoire des victimes présentes et à venir de la catastrophe de Fukushima, en particulier de la dimension nucléaire, pour une sortie immédiate du nucléaire ici comme ailleurs ;

– Philaud présente la situation sociale à La Poste avec la multiplication de suicides ces derniers temps et les déclarations lénifiantes de la direction ;

– Alain relate le dernier procès contre Xavier Renou pour refus de prélèvement ADN, et la petite « victoire » d’avoir obtenu du tribunal qu’il accepte de poser 4 Questions Prioritaires de Constitutionnalité sur la constitutionnalité justement de ces prélèvements génétiques ;

– Alain et André nous interprètent un dialogue antiélectoral écrit par Flora ;

La leçon « raisonnable » n°17 de Philaud, avec le support de l’ouvrage de Normand Baillargeon « Manuel d’autodéfense intellectuelle » : enfin les Statistiques après les Probabilités ;

– Agenda ;

SharePARTAGER
Ce contenu a été publié dans Achaïra, Sommaire. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.