Hasard et « antiterrorisme »

vu sur http://juralib.noblogs.org/2012/03/23/hasard-et-antiterrorisme/

Hasard et « antiterrorisme »

Au lendemain de la phrase de Sarko sur la mise en place d’une réponse pénale pour les visiteurs de sites web dits « terroristes », on remarque que les sites suivants sont down (hasard ?) :

– Rebellyon.info
– Indymedia Paris
– Indymedia Bordeaux
– Indymedia Grenoble
– Indymedia Nantes
– Indymedia Lille

Le réseau Indymedia de l’étranger reste néanmoins accessible (par exemple London ou Madrid).

En espérant que cette situation ne dure pas et que des solutions techniques soient trouvées rapidement pour remettre en ligne ces sites, vitaux pour l’échange d’information.

Exprimons notre refus de la censure (si les heures qui suivent nous prouvent qu’il s’agit de censure) et diffusons sur l’ensemble du cyberespace des messages de soutien à ces sites amis !

* *

M. Sarkozy, M. Mercier et M. Longuet, s’il vous a fallu une heure hier pour décider de fermer ces sites lors de la réunion « d’urgence », il aurait mieux fallu que vous restiez chez vous et faire une recherche Google sur ce qu’est un site miroir !

Mais peut être que vous voulez également testez le nouveau joujou à la mode fourni par l’entreprise Amesys qui permet d’espionner l’ensemble de la population française via un dpi (deep packet inspection) (cf. reflets.info et Mediapart sur ce scandale d’écoute du réseau).

Là aussi vous sous estimez pleinement la riposte ! Sachez que les internautes savent aussi se défendre et ce n’est pas parce que vous ne comprenez rien au réseau que les internautes sont ignares !

Il est bien facile pour nous, Messieurs les représentants du fascisme, de bloquer vos sites et vos armes silencieuses (telles que développées par Amesys), puisque nous sommes des millions.

NI DPI,  NI BLOCAGE DE SITES
DIFFUSONS ET RIPOSTONS
PAS DE CONCESSION
POUR LES FASCISTES !

SOLIDARITÉ AVEC LES SITES INCRIMINÉS !

Liste de discussion du réseau Résistons ensemble, 23 mars 2012.


Indymedia, Rebellyon : d’importants sites militants censurés ?

Depuis ce vendredi matin, d’importants sites militants ne sont plus accessibles, ont-ils été censurés ? Il s’agit de Rebellyon (http://rebellyon.info), un site d’information alternatif Lyonnais dirigé par un collectif autonome et d’Indymedia (http://indymedia.org), un autre médias alternatif créé par des militants et constitué sous forme de plateforme avec des ramifications (sites locaux) dans chaque ville. Ces deux médias alternatifs sont participatifs, chacun peut donc y publier des contributions, ils se situent à gauche voir à l’extrême gauche avec des positions clairement anti-capitalises, anti-sexistes et anti-fascistes.

Que ce soit depuis la France ou l’étranger, ces deux sites ne sont donc plus accessibles, les noms de domaine semblent avoir été supprimés et l’on tombe sur une page d’erreur lorsqu’on tente d’y accéder. Y a t-il eu censure ? Piratage ? Difficile de le savoir actuellement. Rappelons qu’hier et suite au drame de Toulouse,  Nicolas Sarkozy a demandé à ce qu’une réponse pénale pour les visiteurs de sites webs dits « terroristes » soit mise en place. Le raccourcie est peut être trop facile, d’ailleurs les deux sites ne sont pas hébergés en France mais aux États-Unis. Notons aussi que les deux noms de domaine ont été enregistrés sur la même plateforme : gandi.net, il est donc toujours possible que ce soit un simple problème technique.

À suivre…

Leur presse (Raphaël Rezvanpour, AcuaLutte, 23 mars 2012)

SharePARTAGER
Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.